mardi, juin 27, 2017

Le chômage comme personne ne vous en avait parlé

Le chômage c’est important... cela maintient les salaires vers le bas et les marchés financiers au sommet.
Le chômage vient d'ailleurs d'augmenter à nouveau fortement au mois de mai... Décidément l'inversion de la courbe n'a pas eu lieu. C'est qu'ils n'en veulent pas.  En voici la preuve cynique et bien réelle.  Cela se passe chez Amazon le géant de la distribution en ligne.  Amazon est le premier distributeur hors alimentaire en France. Le groupe emploie 230 000 personnes dans le monde qui représentent environ 15 milliards de dollars de salaires, charges comprises.  Pour chaque nouvel employé chez Amazon on estime que 2 emplois mieux payés sont détruits ailleurs.  En 2016 Amazon a réalisé 2,25 milliards de dollars de profits... Il suffirait d’une hausse de 15% des salaires pour que l’entreprise ne réalise plus de profits du tout.  Lire la suite...


Plus: video polémique du Vaillant Petit économiste et Olivier Delamarche évincé de BFM.

Et voir ici la transcription de cette vidéo

Le CDI c'est fini : bienvenue au CDI de "projet" !


Plus de 80 % des contrats de travail en France sont des CDI



Régulièrement, pour ne pas dire quotidiennement, je vous invite à vous préparer aux bouleversements économiques qui nous arrivent dessus et qui sont d’une très grande violence pour les gens avant tout, parce qu’ils ne comprennent pas ce qu’il se passe. Ils ne comprennent pas ce qui leur arrive.
Ils ne sont pas “mauvais”. Ils n’ont pas de “problème” particulier. Ils évoluent simplement dans un nouveau monde dont ils ne détiennent encore ni les clefs ni les codes.

Dans une série de changements radicaux, le CDI dit “de projet” ou la fin du CDI en réalité.
De vous à moi, je pense que la sécurité de l’emploi, en particulier telle qu’elle est dans la fonction publique, est aussi une forme de prison. Nous avons tous besoin de changement de façon régulière. La véritable question, et c’est la seule qui vaille, c’est de se demander comment ne laisser personne sur le bord du chemin. Le type de contrat de travail n’est que l’une des multiples conséquences de tout cela.

Un fonctionnaire par exemple ne peut pas avoir de rupture conventionnelle amiable ni de droits au chômage. Partir ou fuir la fonction publique c’est accepter de partir sans rien et donc la prise de risque pour certains ne sera jamais faite.

Le CDI de projet c’est quoi ?

Taxe d'habitation : à qui bénéficie la suppression ?

La suppression de la taxe d'habitation rapporterait 500 euros par an en moyenne aux ménages.
C’est une des grandes promesses de campagne d’Emmanuel Macron qui, malgré un gros risque de dérapage du déficit public en 2017, semble avoir décidé de la maintenir : la suppression de la taxe d’habitation, cet impôt local payé par tous les ménages sous conditions de revenus. Cette taxe peut facilement atteindre plusieurs centaines d’euros qui reviendraient, de fait, directement dans les poches des Français.

Une réforme qui vise les classes moyennes

Il y a déjà tout un pan de la population qui ne paye pas la taxe d’habitation : les ménages les plus pauvres. En dessous d’un certain seuil de revenus annuels le ménage est exonéré de cette taxe. Ce ne sont donc pas les ménages le plus en difficulté qui seront les bénéficiaires de cette réforme à venir.
Le journal Les Echos a, le 26 juin 2017, pu analyser un document de l’OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques) qui analyse cette réforme dont on ne connaît pas encore le détail, les équipes de Bercy étant en plein chantier. Selon cette note, les ménages français bénéficieraient d’une très grosse redistribution des sommes.
Lors de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait chiffré la réforme à 10 milliards d’euros. C’est la somme que représente la taxe d’habitation qui serait supprimée et que le gouvernement devra compenser.

16,6 millions de ménages ciblés par la suppression

Selon l’OFCE, think tank plutôt à gauche, la suppression de cette taxe va essentiellement bénéficier aux ménages ayant un revenu entre 14 820 euros et 23 840 euros par part fiscale. Ils représenteraient 70 % des 16,6 millions de ménages concernés par la réforme.
En moyenne, chaque ménage ferait l’objet d’une baisse d’impôts de 500 euros par ans ce qui augmenterait, selon le document obtenu par Les Echos, leur niveau de vie de 0,3 %.

Source: economiematin.fr

Plus: tout sur la taxe d'habitation

samedi, juin 24, 2017

Bruno Lemaire; l'homme qui n'est pas à un changement près pour avoir sa place au soleil.

Après le feuilleton des législatives et du remaniement, place à l’action ? Ce samedi, dans un entretien au Figaro, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a détaillé ses chantiers prioritaires en matière de fiscalité et d’économies budgétaires. Au menu : des « décisions difficiles » à prendre « immédiatement » pour respecter les 3 % de déficit public et la mise en œuvre de plusieurs promesses fiscales.... Suite...

NB: A l'initiative de François Cavallier, BLM avait été convié au "Force et Confiance" 7 janvier  2016 Revoir.. Et voir aussi ce billet "Bruno Le Maire fait irruption dans le paysage politique du pays de Fayence"..

mardi, juin 20, 2017

Croissance des entreprises: est ce une obligation?

<iframe src="https://player.vimeo.com/video/173631504" width="320" height="180" frameborder="0" webkitallowfullscreen mozallowfullscreen allowfullscreen></iframe>

Dette de la France: publique, entreprises et ménages: 20 ans d'évolution 139%>>>223%

Entre déficits - recettes et dépenses publiques, investissements des entreprises et marché immobilier, crédit pléthorique et faibles taux d'intérêt...