lundi, août 21, 2017

Olivier Roy : « Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste »


Un dessin affiché à Bordeaux montre un djihadiste
            demandant : "Tu connais le Coran ?". L'autre lui
            répondant : "Le quoi ?"Pour le politologue spécialiste de l’islam, l’écrasement de l’Etat islamique en Syrie et en Irak ne changera rien à la radicalisation de jeunes Français, musulmans ou convertis.

Terrorisme : « Les mêmes erreurs se retrouvent dans les politiques de contre-radicalisation un peu partout en Europe »

 
Face au terrorisme, non seulement les pays européens réagissent trop tard et de manière trop peu concertée, mais la diplomatie reste, à tort, un sujet tabou, estime l’expert Pierre Conesa dans une tribune au « Monde ».

Après d’autres pays européens, le Royaume-Uni vient d’être frappé trois fois en trois mois par des attentats qui ont fait au moins trente-trois morts et quelques centaines de blessés. Le modèle communautariste, qu’il soit belge ou britannique, ne protège pas plus de la furie salafiste que le modèle laïque français. Les mêmes erreurs de diagnostic, de méthode et de traitement se retrouvent dans les politiques de contre-radicalisation un peu partout en Europe.

Barcelone : "Ils sont passés à l’islam en même temps qu’ils sont passés à la violence"

Olivier Roy expert en Islamisme ??? nous explique Barcelone août 2017.....

L’identité des terroristes (abattus à Cambrils ou en fuite) est désormais connue. Les frères Oukabir, notamment, semblent avoir eu un rôle central. Le plus jeune, âgé de seulement 17 ans, a été abattu par la police jeudi avec d’autres assaillants. Le second, de dix ans son aîné, est actuellement interrogé par les forces de l’ordre espagnoles. Dans leur ville de Ripoll, on tombe des nues : jamais les frères n’avaient apparemment manifesté la moindre velléité de faire le djihad.

dimanche, août 20, 2017

Guerre économique, changement climatique, terrorisme... Sommes-nous trop nombreux sur Terre ?



Gilles Pison (à partir de données des Nations unies), CC BY-NC-ND
En 2017, la population mondiale a franchi le seuil de 7 milliards et demi. Elle ne comptait qu’un milliard d’habitants en 1800 et a donc été multipliée par sept et demi depuis (voir la figure ci-contre). Elle devrait continuer à croître et pourrait atteindre près de 10 milliards en 2050. Pourquoi la croissance devrait-elle se poursuivre ? La stabilisation est-elle envisageable à terme ? La décroissance tout de suite ne serait-elle pas préférable ?

samedi, août 19, 2017

Mesure de l'économie: le PIB et sa critique

Le Produit Intérieur brut (PIB)

Ce qui intéresse les habitants d'une communauté, d'un pays, c'est le "bien être et la qualité de vie". Comment apprécier le "bien être et la qualité de vie" d'une nation, c'est à dire sa richesse?. L'indicateur actuel adopté par tous les pays est le Produit Intérieur Brut (PIB).
La comptabilité nationale d’un pays fournit une représentation synthétique et standardisée de l'activité économique du pays. Depuis la mise en application en 1995 du système européen des comptes SEC95, les agents économiques recensés dans les comptes nationaux sont:

Crise économique et sociale c'est la mondialisation qui nous y a amenés


La mondialisation cad. la liberté totale d'échange des biens et des capitaux tend à égaliser vers le bas pour les salaires, et vers le haut pour les rendements des capitaux, pour l'ensemble de la planète. Certaines de nos industries ne peuvent plus supporter la concurrence de pays où les salaires sont 10-20 fois plus faibles voire plus, que chez nous, où la protection sociale n'existe pas. Les capitaux se délocalisent là où les salaires et la protection sociale sont faibles. Ils produisent les biens non pour satisfaire des besoins locaux mais pour les vendre dans les pays à hauts salaires et forte protection sociale. Il en résulte des rendements financiers élevés; les surplus monétaires alimentent les bulles de toutes sortes, y compris les bulles financières. Les biens sont transportés par avion, par voie maritime, par voie terrestre, grâce au pétrole! Les gaz à effet de serre produits et l'atmosphère pollué ne sont pas pris en compte; cela ne coûte rien.

mardi, août 15, 2017

Facebook lance un concurrent de Leboncoin en France

Source: le Figaro
Facebook déploie Marketplace sur le marché français. La plateforme de vente entre particuliers était jusqu'à présent accessible aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Nouvelle-Zélande.

Facebook réaffirme ses ambitions dans le commerce en ligne. Le réseau social déploie ce lundi 14 août sa plateforme de petites annonces entre particuliers, Marketplace, dans dix-sept pays en Europe, dont la France. Le service se positionne en concurrent de Leboncoin, créé en 2006, et de Craigslist, leader sur le marché. Il invite les utilisateurs de Facebook à consulter, depuis leur mobile, une série d'objets disponibles autour d'eux. Suite...

Facebook se veut être pour un monde meilleur! mais c'est surtout un monde de connectés.... ils nous voudraient connectés en permanence, jour et nuit, ... et grâce à cela prélever toujours plus d'argent dans nos poches pour les publicistes qui les paient.... C'est un modèle économique d'extraction à leur profit, dont les effets dévastateurs  restent à venir. Chacun de nous est leur produit, leur ressource! et en captant notre attention 24h sur 24h  pour ce qu'ils veulent ils ruinent les autres....  le Bon Coin sera de ceux-là! comme les autres activités dont on se détourne à leur profit.

dimanche, août 13, 2017

How the tech giants are commoditizing our attention by making us addicts

My reading of this morning, together with; as I've added at the end of the read....

  1. Has our attention been commodified?
  2. Will big data create a new untouchable business elite? Dark side of the boon

Should the tech giants reprogram capitalism?

Source: the Economist;  Nicholas Barrett, medium.economist.com 26 juillet 2017 11:08

How to lose friends and alienate users

Why do so many of us love to hate the tech services we love to use? If one thing rivals our desire to use Airbnb, Amazon, Facebook, Google, Twitter, and Uber, it would probably be our habit of complaining about them. The giants of tech have made our lives more convenient, but they have also sucked in revenue from the industries around them. Amazon accounts for more than half of every new dollar spent online in America while Facebook and Google hoovered up 75 per cent of all new ad spending online in 2015. Such dominance is the result of extensive research and innovation and has doubtlessly delivered benefits to the user. According to Douglas Rushkoff, author of “Throwing Rock at the Google Bus”, the reason such companies are increasingly viewed with suspicion is because of the one thing they haven’t been able to disrupt; the structure of modern capitalism.

vendredi, août 11, 2017

jeudi, août 10, 2017

G5 Sahel: les limites de l'action extérieure de la France: relation avec la démission du Général de Villiers

G5 Sahel:  intéressant débat sur RFI 
A rapprocher de la démission du Général de Villiers et des moyens de nos interventions extérieures. Ecouter sur RFI (nécessite deezer)

Plus:  les participants au débat

Electric-Car Revolution Shakes Up the Biggest Metals Markets: The end of diesel and benzine cars



@mburtonmetals More stories by Mark Burton 3 août 2017



  • Producers of copper, cobalt, aluminum to benefit from changes
  • Steel, lead, platinum companies may need to adapt operations

Changement climatique: entre les anthropistes et les héliotropistes... le débat continue

Stanislas de Larminat est ingénieur agronome à l’INA, et s’intéresse de près au climat. Auteur de l‘ouvrage intitulé “Les contre-vérités de l’écologisme” en 2011, il vient nous présenter son dernier essai “Climat, et si la vérité nous rendait libre?” en référence à Saint-Jean. Quelques mois après la Cop 21, l’auteur revient sur l’idéologie paralysante qui entoure les questions climatiques où le débat semble impossible. Après la publication de l’encyclique Laudato Si, Stanislas de Larminat propose une lecture nouvelle, en se plaçant à la jonction de l’écologie humaine et de l’écologie chrétienne.
Plus: Les climato-optimistes ex climato sceptiques 
Qu'il est difficile pour nous, simples observateurs, de se positionner dans ce débat entre spécialistes et scientifiques.