mercredi, avril 26, 2017

Insurrection électorale: débriefing du 1er tour le 23 avril par Yves de Kerdel | VA 27 avril 2017

J'aime les éditoriaux d'Yves de Kerdriel sur les numéros de Valeurs Actuelles. Extrait de celui du 27 avril 2017.

Faut-il que la France soit en colère, faut-il qu'elle soit en état d'insurrection et au bord de la rév&ution pour exprimer dans les urnes son désir de renverser la table.

Et pourquoi ne pas donner sa chance à Emmanuel Macron - un beau mirage?

Un duel inédit attend les électeurs français pour le second tour de la présidentielle. Sur le papier, Emmanuel Macron, 39 ans, devrait l'emporter largement face à Marine Le Pen grâce au front républicain. Mais le match restera incertain jusqu'au bout, surtout s'il tourne à un vote pour ou contre l'Europe. Et l'inconnue demeure pour le résultat des élections législatives, où le PS et Les Républicains tenteront de se refaire une santé après leur élimination. Jean-Luc Mélenchon a eu raison au moins sur un point. Les Français ont choisi de « dégager » du paysage de la présidentielle tous les candidats représentants des anciens partis dits « de gouvernement » qui dirigent le pays depuis trente ans. ​    Lire la suite...

Macron versus LePen: non e n'est pas plié! Atlantico

atlantico.fr
61% des Français pensent que Marine Le Pen a plutôt réussi son début de campagne de 2d tour contre 52% qui pensent qu'Emmanuel Macron a plutôt raté le sien

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements que l'on peut tirer de ce sondage ? 

L'emploi public en France: 5.5 millions soit 20% de la population active.


"Whirlpool, c'est une anecdote" : la bourde d'Attali, au pire moment - justpaste.it

Macron versus LePen: Charybde et Sylla ou la peur de l'effondrement...

Curieusement, dans l'entre deux tours qui commence, la blogosphère nous abreuve de peurs d'effondrement financier sans précédent dans l'histoire, à cause de la dette....  et de notre état providence.

Au secours, vos économies et même vos comptes courants sont menacés!!!!

  1. Le vaillant petit économiste relaie ceci de Bill Bonner  (traduit) de la Chronique américaine d'Agora 
  2. Simone Wapler aussi  
  3. et les Crises d'Olivier Berruyer  (L'effondrement apocalyptique de Steve Bannon, par Alastair Crooke)
  4. C'est une traduction de  Steve Bannon sees apocalyptic days ahead (c'est mieux lu en anglais)

Présidentielle : choix clair au second tour mais vote incertain



"Attention, débats piégés", met en garde Cécile Cornudet dans Les Échos. "L'entre-deux-tours est plein de paradoxes. Emmanuel Macron est porté par un élan, il est arrivé en tête, les appels à voter en sa faveur se bousculent, mais animer le débat de fond est pour lui compliqué. Son vrai sujet a été tranché par le premier tour : pour ou contre les partis de gouvernement", écrit-elle. Pourtant, à en croire Nicolas Beytout dans L'Opinion, "les partis politiques ne sont pas morts". Le second tour "opposera deux candidats qui ne sont pas sortis de quelconques primaires, mais ont été portés par un parti politique (le FN) ou un mouvement naissant (En Marche!)".

mardi, avril 25, 2017

VIDEO. Hommage national au policier tué sur les Champs-Elysées: Un hommage poignant

​Etienne, le compagnon de Xavier Jugelé, policier tué lors de l'attentat des Champs-Elysées a rendu un hommage vibrant à son partenaire.  Dans son discours, le compagnon de Xavier Jugelé a affirmé souffrir « sans haine », faisant sienne la phrase d'Antoine Leiris... ​
​  et sans haine! un appel à la paix.​.... Nos "Gardiens de la paix"​
​...
Lire la suite...

Macron, pas encore élu, en quête d'une majorité | Reuters

Sans attendre le verdict du second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron, favori des sondages face à Marine Le Pen, devra rassurer sur une de ses faiblesses : le doute sur la majorité parlementaire dont il pourrait disposer. Ce doute n'est pas seulement un des angles d'attaque de ses adversaires depuis des semaines. C'est aussi une des inquiétudes des investisseurs, des décideurs économiques et des marchés financiers, qui s'interrogent sur sa capacité à réformer.
"Je veux dès à présent construire une majorité de gouvernement et de transformation nouvelle", a déclaré dimanche le plus jeune des candidats en lice (39 ans), arrivé en tête du premier tour sans jamais être passé par la case élections, alors que son mouvement En Marche ! a tout juste un an.

Macron-Le Pen ou le retour fracassant de la lutte des classes - Figaro

L'électorat de Macron réunit la France qui va bien, la France optimiste, la France qui gagne bien sa vie, la France qui n'a besoin ni de frontières ni de patrie, ces vieilles lunes de l'ancien monde: cette France «ouverte», généreuse parce qu'elle en a les moyens. La France de Marine Le Pen est la France qui souffre, celle qui s'inquiète. Elle s'inquiète de son avenir, de ses fins de mois, elle souffre de voir les patrons gagner autant d'argent, elle gronde face à l'incroyable arrogance de cette bourgeoisie qui lui donne des leçons d'humanisme et de progressisme du haut de ses 5000 euros par mois.     Lire la suite...