mardi, mai 16, 2017

Le peu d’appétence d’Edouard Philippe pour la transparence de la vie publique


Edouard Philippe de la passation des pouvoirs avec Bernard Cazeneuve à Matignon, le 15 mai.Le premier ministre a reçu un « blâme » pour avoir refusé de se plier aux lois votées après le scandale Cahuzac, qui l’obligeaient à livrer des informations sur son patrimoine.
Edouard Philippe de la passation des pouvoirs avec Bernard Cazeneuve à Matignon, le 15 mai. JEAN CLAUDE COUTAUSSE / FRENCH-POLITICS POUR LE MONDE
C’est un premier ministre nouvellement nommé, dont les prochaines déclarations de patrimoine et d’intérêts, attendues dans deux mois au plus tard par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) – soit d’ici au 15 juillet – seront particulièrement scrutées. 

Source: Le Monde |  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes les bienvenus pour partager et commenter mon analyse de l'économie, de la société et de la politique. Tout peut être écrit et publié mais dans le respect de la liberté de penser de chacun et la courtoisie. A moi de proposer, à vous de réagir, de contredire et de donner plus de richesse dans le contenu, car les commentaires, parties intégrantes des billets, en constituent la valeur ajoutée. Les commentaires sont modérés. Je me réserve de supprimer ou de modérer tout commentaire indésirable selon les critères énoncés ci-dessus: propos racistes, attaques et invectives personnelles.